Quelles sont les différentes formes de médecines alternatives ?

médecine alternative

La médecine alternative ou encore MNC ou médecine non conventionnelle est actuellement de plus en plus populaire. Pouvant être complémentaire à un traitement médical, sa pratique doit toutefois se faire avec une grande précaution. 

La médecine non conventionnelle c’est quoi ?

Est-ce qu’elle est légale ?

L’OMS comme l’ordre des médecins en France reconnaissent l’éventuelle efficacité de la médecine non conventionnelle. Néanmoins, même si sa pratique est légale, elle est très réglementée dans l’hexagone. Avant tout pour devenir praticien, il faut avoir une qualification correspondante à sa spécialité (homéopathie, mésothérapie, ostéopathie…) et appartenir à un organisme reconnu. A part cela, il doit également se conformer aux codes de la  santé publique, de la communication et de la  consommation. En aucun cas par exemple, un praticien ne doit se vanter publiquement des mérites du traitement qu’il impose. Aussi, il ne doit administrer en aucun cas un traitement à patient sans une autorisation expresse émanent du Ministère de la santé.  

La médecine alternative est elle réellement efficace ?

Suite à différents essais cliniques, certains traitements issus de la médecine alternative peuvent être réellement efficaces. Par contre, les experts en santé publique veulent rester prudents. Selon, eux, cette pratique n’est pas un alternatif à un traitement mais juste un complément. Aussi, beaucoup de médecins pensent également que certaines disciplines comme l’hypnose n’apportent que des effets placébos chez les patients.

Quels sont les différents types de médecine alternative ?

L’homéopathie

L’homéopathie reste la forme de médecine non conventionnelle la plus pratiquée en France. Et parmi les méthodes les plus prisées, il y a le recours à l’herboristerie et la phytothérapie. Servant à soigner les douleurs et les maladies bénignes l’homéopathie est également très utilisée pour traiter les problèmes psychologiques comme le stress, l’angoisse et l’insomnie.

L’acuponcture

Médecine traditionnelle chinoise, ce système thérapeutique a un spectre très large. Effectivement, elle peut soigner le stress, la fatigue, les douleurs musculaires et lombaires, les troubles gastriques ainsi que les maladies cardio vasculaire.

La réflexologie plantaire

Consistant à masser les zones plantaires des pieds, cette forme de médecine non conventionnelle permet de soigner de nombreuses pathologies. Effectivement,  elle pourrait améliorer la circulation sanguine, renforcer le système lymphatique et atténuer les tensions nerveuses responsables de la douleur dans certains organes.

L’hypnose

Relevant surtout du psychisme que de la science en dehors de la santé, l’hypnose pourrait être utilisée dans de nombreux domaines. Souvent controversé, il n’existe pas encore de preuve tangible sur l’efficacité de cette pratique.  

Le massage relationnel

Aussi appelé toucher thérapeutique, contrairement à l’ostéopathie qui nécessite un diplôme, sa pratique reste libre. Et tout comme l’hypnose, son efficacité reste relative.

La médecine douce est elle couverte par l’assurance maladie ?

Dans la grande majorité des cas, le recours à une médecine alternative n’est pas couvert par la sécurité sociale à l’exception de l’acuponcture, l’homéopathie et l’ostéopathie. Si vous voulez donc faire rembourser vos soins, le plus simple serait de souscrire à une mutuelle.